Quelles sont les erreurs les plus récurrentes faites par les pianistes qui apprennent à jouer du piano sans formation formelle ?

Je rappellerai tout d’abord que la mission du professeur est de vous enseigner à travailler correctement . Sans le contrôle d’un professeur vous risquez de tomber dans le piège de mauvaises habitudes et de dépenser du temps sans faire de progrès.

Je voudrais vous rappeler des embûches communes à tous les pianistes qu’ils soient débutants ou professionnels.

(1). TENSION DU CORPS

C’est une grande entrave au progrès pianistique. Evitez à tout prix les mouvements qui ne sont pas naturels et confortables, les épaules tendues ou le corps immobile. L’implication de tout le corps est importante pour la pratique du piano. Le corps contrôle les mouvements des épaules; les épaules et les jambes servent comme des leviers pour les doigts. Les doigts sont à la fin d’une grande ligne qui commence à partir des épaules. En ne jouant que par les doigts le pianiste produit une mauvaise sonorité et ne peut pas jouer plus vite. Il arrive même que la tension du corps entraine des maladies aux doigts, aux poignets ou des douleurs dorsales. Je vous recommande de visionner attentivement des vidéos de grands pianistes et de faire attention aux mouvements de leurs corps, épaules, jambes afin de vous en inspirer. Pour ma part, je m’inspire également d’interprétations d’enfants virtuoses qui de part leur âge sont plus spontanés dans leurs mouvements naturels car très souvent ils contrôlent moins l’aspect scénique.

(2). PRECIPITATION

En règle générale les débutants sont pressés de gagner en vitesse. Cela ne signifie pas qu’ils jouent vite mais presque toujours beaucoup plus vite qu’ils ne le devraient. Il faut avoir de la patience pour commencer à déchiffrer et jouer lentement en travaillant les détails , en analysant la structure et l’architecture d’une œuvre avant de rechercher la vitesse. Cet étape d’apprentissage ne doit pas être négligée.  En effet il faut d’abord jouer sans erreurs ou les corriger, avant de gagner en vitesse, au risque de reproduire ces erreurs et qu’elles ne devient handicape lors d’un tempo plus rapide.

(3). SOLUTION AU PROBLEME

Il y a toujours des mesures plus compliquées. Il faut toujours avoir la patience de se focaliser sur une partie compliquée et de la mettre au premier plan. Il vaut mieux travailler deux mesures pendant deux heures pour régler le problème de façon définitif.

Il faut apprendre à élaborer les parties compliquées et se concentrer sur les problèmes.

(4). ATTENTION AU DOIGTE

Un nouveau morceau de musique pose de nombreux défis (lecture de la partition, rythme, tonalité…) qui détournent l’attention des débutants, qui ne font plus attention au doigté (position efficace de doigts sur les touches). De fait, dès le début, on pourrait mémoriser sans y prêter attention un mauvais positionnement des doigts qui posera un problème par la suite.

Cette liste n’est pas exhaustive….

Musicalement , Lada Bell

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: