Problématique de formation musical des amateurs adultes

Depuis mes études au conservatoire de Moscou j’ai donné des cours de musique aux adultes. Cela fait plus de 30 ans que j’enseigne le piano aux adultes.

La formation musical des adultes diffère de la pédagogie pour les enfants.  Mon expérience en qualité de professeur de musique aux adultes, me convainc que il n’y aucun raison à ce que la majorité des adultes puissent arriver à un bon niveau d’interprétation au piano.

Le plus compliqué est la première année (ou les premières années), où un élève et son professeur établissent la base de techniques, cependant le progrès est important mais pas forcement perceptible pour un non-musicien.  Mes élèves qui travaillent et qui ont la patience et l’exigence de dépasser les complexités du début arrivent à très bon résultats.

Comme chacun le sait, les adultes ont des limites physiques pour la pratique musicale dont les plus connus sont le manque de souplesse des mains et la raideur du corp. A mes yeux, ce qui pose le plus de problèmes c’est l’impatience de réussir rapidement. Les adultes débutants (ou ‘faux’ débutants, qui ont commencé à apprendre la musique jeunes et arrêté pendant plusieurs années) sont toujours motivés et enthousiastes. Pourtant, ils sous-estiment  la vitesse d’apprentissage nécessaire et attendent des résultats rapides.  Il est vrai, que les adultes sont plus rationnelles que les enfants et apprennent plus rapidement la base théorique de la musique et de l’harmonie. Mais par expérience, il faut au moins autant de temps à un adulte qu’à un enfants pour apprendre à lire les notes et les partitions. La réussite réside dans l’investissement du temps à l’apprentissage systématique. 

Il existe un cliché qu’un élève qui ne veut pas devenir pianiste concertiste, n’a pas besoin d’investir du temps dans la technique et les détails. L’élèves adulte veut «simplement» jouer et tout de suite des pièces compliques pour lesquelles il n’a pas encore acquis les moyens technique. Cette approche comporte le risque de perdre la motivation, si il n’arrive pas au niveau désiré dans un délai très souvent irréaliste. De plus, sans la base technique, les adultes amateurs bloquent leurs perspectives de développement continue.

Pour conclure, les premières années sont les plus importantes. Les élèves qui arrivent à travailler consciencieusement au début, profitent de progrès plus rapide et pour toute sa vie.

Musicalement, Lada Bell

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: