Mellow Yellow va ouvrir deux boutiques à Téhéran, en Iran, en juin 2017

Mellow Yellow développe des master franchises au Moyen-Orient
Thème : Développement – Création de filiales, établissements, franchises (export)
Déjà présente au Qatar, Mellow Yellow développe des master franchises au Moyen-Orient et va ouvrir deux boutiques à Téhéran, en Iran, en juin 2017. L’enseigne a signé un contrat en Arabie Saoudite à partir de décembre 2017 et vise également les Emirats Arabes Unis.

Information en provenance de : Le Journal du Textile, parue le 06/06/2017

SRDB – Ouverture d’un bureau en Iran

SRDB – Ouverture d’un bureau en Iran
Thème : Développement – Création de filiales, établissements, franchises (export)
SRDB annonce l’ouverture d’un bureau en Iran, à Téhéran, dans le but de se développer dans le pays.
Information en provenance de : La Lettre de l’Expansion, parue le 22/05/2017

 

SRDB http://www.srdb-lawfirm.com/fr/

Spécialisé dans le droit Commercial et des Affaires, les Contrats, le Droit de la Concurrence, les Fusions-Acquisitions, le Droit des Sociétés, le Droit Maritime et des Assurances, le Contentieux commercial, l’Arbitrage et le Lobbying, le cabinet SRDB gère tous vos projets et litiges nationaux et internationaux grâce à l’expérience de ses membres dans le conseil de grandes sociétés internationales.

Mellow Yellow à la conquête de l’Iran, du Qatar et de l’Arabie saoudite

FashionNetwork Premium, le 20/04/2017
Mellow Yellow aborde l’export avec appétit. La marque de chaussures et accessoires du groupe Eram, qui se lance dans le prêt-àporter à compter de l’automne-hiver prochain, envisage désormais son déploiement à l’international comme une priorité. Alors que son parc français totalise maintenant près de 50 adresses à l’enseigne, la griffe a signé ces derniers mois plusieurs accords de master franchise au Moyen-Orient et en Asie de l’Est.

Un contrat a récemment été signé avec l’entité IRetailCo, appartenant à Amidt Group (minerai, industrie, chimie), déjà partenaire de Devred et du groupe Okaïdi, afin de cibler le marché iranien. Un partenaire qui affirme dans un communiqué qu’il va investir 13 millions de dollars pour assurer le déploiement de la marque française. Pour l’instant, huit ouvertures de boutiques sont programmées en Iran : les deux premières unités, d’une surface d’environ 80 mètres carrés, seront inaugurées fin mai à Téhéran. L’une prend place sur l’artère phare de la capitale, rue Valiasr, l’autre s’installe au sein du centre commercial Bamland.

Mellow Yellow, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros en 2016, a débuté sa campagne à l’export en décembre dernier, par l’ouverture d’un magasin à Djeddah, en Arabie saoudite. Une adresse ouverte sur place par un partenaire saoudien, qui implantera cet été un point de vente à Riyad. Epaulée par un autre master franchisé au Qatar, la marque créée en 2003 ouvrira sa première boutique à Doha le mois prochain. Dans tous ces points de vente, Mellow Yellow ne distribuera que ses collections de chaussures et d’accessoires.

« L’export s’impose comme un vrai relais de croissance pour la marque », analyse sa directrice générale, Magali Blanc. « Nous commençons à être très bien installés en France et notre positionnement n’est pas d’aller vers les petites villes. Il n’y aura pas plus que 65 boutiques dans l’Hexagone. Nous sommes maintenant vraiment structurés, en interne, pour attaquer l’international », expose la dirigeante, qui négocie actuellement avec de potentiels partenaires pour aborder la Corée du Sud et la Chine. En 2019-2020, c’est la pénétration de pays européens qui est envisagée.

En attendant de signer d’autres accords hors de ses frontières, la marque au style enjoué et souvent rétro va étoffer son réseau français en installant une boutique à Angers en mai, puis à Deauville en juin prochain.

 

Iran retail market – overview

The Economist Intelligence Unit estimates the consumer goods market in Iran to be worth $95 billion (Dh348.7 billion), and forecasts it to grow to $166 billion by 2020. Foods and beverages is estimated to account for just under 50 per cent of the total value, a sector that is dominated by local brands.

However, unlike the UAE, the retail structure in Iran is dominated by traditional trade, which accounts for over 90 per cent of sales value. Also, with its much larger area (19 times the size of UAE) and high population dispersion, retailers could face challenges with regard to coverage and distribution.

More… 

 

Iran retail – foreign chains expansion

……

Local retailers are outraged. According to secretary of food wholesalers union Ali Karbasi, 30% of wholesalers in one market neighborhood in downtown Tehran have shut down and more businesses are likely to go to the wall with the opening of new foreign shops such as Turkey’s BIM.

“Hyper Star, Canbo and BIM have harmed many supermarket owners and food distributors and according to some officials, sales of local trade units in this field have dropped about 50%,” Amin Rostampour, a food distributor in Tehran province, told Jam News monitoring website.

More…

Abu Issa Holding – retail Iran

Qatar’s Abu Issa Holding to enter Iran retail market in 2017

Abu Issa Holding, one of the largest retail and luxury goods firms in the Middle East, plans to expand into Iran next year and open stores in Tehran selling watches and confectionery as the market opens up after sanctions.

The family-run Qatari firm is an example of a Gulf Arab business that could benefit from the lifting last January of nuclear-related sanctions that largely closed Iran off for years.

“It’s an obvious expansion for our business,” 48-year-old Ashraf Abu Issa, chairman and chief executive of Abu Issa Holding, said at the Reuters Middle East Investment Summit.

His company helped to introduce luxury watches and skincare products to Qatar in the 1990s. It now employs 4,000 staff and supplies over 250 brands in fashion, perfume, cosmetics, leather goods and electronics around the region.

“We will start with five or six stores in Tehran. We plan to open a similar number every year for the next five years and also in the city of Isfahan, which we expect to become a touristic hub in coming years.”

Abu Issa is using a model that other businesses in the Gulf may follow: he plans to serve as a go-between linking Middle East-based manufacturers and distributors of luxury items, often Western brands, to Iranian partners. He has spent two years establishing contact and negotiating business terms with the Iranians.

from

http://english.alarabiya.net/en/business/retail/2016/10/31/Qatar-s-Abu-Issa-Holding-to-enter-Iran-retail-market-in-2017.html

Décathlon

Résultat de recherche d'images pour "Décathlon logo"

Fort de ces bons résultats Décathlon veut aller encore plus loin dans sa conquête du monde. Après l’ouverture du premier magasin à Singapour, en Slovénie, en Malaisie, au Mexique et en Côte d’Ivoire, l’enseigne est maintenant présente dans 29 pays et dispose de 1176 magasins à fin 2016. L’an dernier, un nouveau record d’ouvertures a été battu avec 164 inaugurations et 9 fermetures. Le groupe s’est fixé comme objectif d’atteindre la barre des 2000 magasins en 2019. Parmi les futurs nouveaux pays, Décathlon prépare son retour aux Etats-Unis. Le groupe est prudent car il s’est déjà cassé les dents sur son rêve américain en 2006. Cette fois ci un premier magasin devrait ouvrir en Californie. La démarche est différente que lors de la précédente aventure américaine : Décathlon avait racheté des magasins de sport. Cette fois l’enseigne préfère y aller par elle-même comme elle l’a toujours fait par ailleurs. D’autres pays sont dans les cartons : la Colombie, l’Indonésie, le Chili, l’Afrique du sud ou encore l’Iran.

 

https://www.challenges.fr/entreprise/grande-conso/pourquoi-decathlon-est-a-fond-la-forme_453408?xtor=RSS-18